La Senelec ne peut plus tenir à cause d’une dette de 247 milliards de Fcfa que lui doit l’État. Et la société nationale vit des moments sombres et catastrophiques.
Une dette qui fait que la Senelec ne peut plus s’approvisionner normalement et régulièrement en fuel pour ses centrales. Et, pour couronner le tout, elle doit 50 milliards de Fcfa à la Société africaine de raffinage (Sar) qui fournit du fuel aux producteurs indépendants d’électricité.

Les avertissement de la Senelec
Sur ce, le Secrétaire général de la Société nationale d’électricité (Senelec) est monté au créneau pour avertir les Sénégalais et les autorités étatiques sur le retour des délestages intempestives. «Si elles ne réagissent pas rapidement, les longs délestages vont revenir dès la semaine prochaine», a soutenu Habib Aïdara.

Pape Demba Bitèye remplaçant de Mouhamadou Makhtar Cissé
Pour rappel, Macky a trouvé un nouveau Directeur général de la Senelec en remplaçant à Mouhamadou Makhtar Cissé promu dans le nouveau gouvernement à la tête du ministère du Pétrole et des Enérgies. Pape Demba Bitèye a été porté à la tête de la société d’électrification du Sénégal à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres du mercredi 24 avril. Ancien Secrétaire exécutif permanent à l’Energie, Pape Demba Bitèye est un homme du sérail pour ne pas dire l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, même si la tache reste ardue, eu égard au travail colossal abattu par son prédécesseur promu ministre du Pétrole et des Énergies.

Le profil de l’emploi
Certes Pape Demba Bitèye, ingénieur électromécanicien, a le profil de l’emploi, mais il était aussi présent sur le terrain politique puisqu’à Kaolack, il animait le mouvement Kaolack pour la réélection de Macky Sall. Pape Demba Bitèye, avait réaffirmé sa volonté de relever le défi de l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025 et de la baisse de son coût.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here