Le bâtonnier de l’ordre des avocats du Sénégal a réagi après le verdict sur l’affaire Thione Seck, relaxé grâce à l’application des dispositions du règlement N° 5 de l’Uemoa, entré en vigueur en 2015 et qui rend obligatoire l’assistance d’un avocat pour les prévenus.

Une décision du tribunal qui tranche, sur la même question de droit, d’avec celle de l’affaire Khalifa Sall. Qui a vu les juges Lamotte et Maguette Diop rejeter cette exception relative au règlement N°5 de l’Uemoa.

Prenant la balle au bond, le bâtonnier de l’ordre des avocats d’accuser le Sénégal qui a tardé dans l’application des textes de l’Uemoa, dont il est signataire sur les questions de procédure pénale.

Me Mbaye Gueye, qui s’exprimait, ce vendredi, lors de la prestation de serment des avocats stagiaires, n’a pas manqué de descendre l’ancien Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, d’être l’instigateur de cette non-application des textes, dont Khalifa Sall, qui n’a pas été assisté d’avocats, a été aussi victime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here