Apr : Après ses larmes, Youssou Touré s’explique

0
169

À la tête du réseau des enseignants républicains depuis 2009, Youssou Touré veut céder sa place « provisoirement » à Amath Suzanne Camara.

« La proposition que nous avons faite, c’est qu’on adresse une correspondance pour qu’Amat me remplace provisoirement parce que personnellement je ne peux plus », a-t-il lancé, ce lundi, face à la presse.

Le ministre-conseiller est revenu sur ses larmes versées lors de l’interview accordée à Igfm. « Les causes de mes larmes dépasse mes deux véhicules, a-t-il tenu à préciser. Ce n’est pas un Youssou Touré qui va courir derrière un véhicule. Les enseignants de l’école 3 sont là, j’ai toujours conduit un véhicule. »

Il a craqué par dépit. « C’est que je me suis trop donné. Je me suis sacrifié pour le parti et pour le président, je l’ai défendu un peu partout à mes risques et périls, se lamente Youssou Touré. La place de l’Obélisque est encore fraiche dans les mémoires. J’ai été relevé de mes fonctions de Directeur d’école en 2009. On nous a maltraités, malmenés. On m’a mis dans les cachots. »

Il martèle : « Youssou Touré n’a jamais trahi, n’a jamais tourné le dos, n’a jamais fui les problèmes. Je suis dans l’Apr (Alliance pour la République), j’y reste et personne ne peut m’exclure. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here