Après l’arrêté ministériel fixant le montant de la caution pour les élections locales du 1er décembre à 20 millions F CFA (10 millions pour le scrutin communal et 10 autres pour celui départemental) , Mamadou Diop Decroix, membre fondateur du Front de résistance national (FRN), sort de son mutisme.

Fer de lance de la gauche, le député Mamadou Diop Decroix opte pour une discussion générale concernant les élections locales. Selon lui, c’est le processus global qu’il faut discuter. Il ne faut pas charcuter tout ça. Il faut discuter le processus global, en avoir une approche cohérente, harmonisée. Il n’y a pas seulement la caution.

Caution…

D’après le leader de And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), il y a le parrainage et tous les autres aspects du processus électoral. On ne peut pas découper ça par morceaux. Parler aujourd’hui du parrainage et l’autre jour de caution, ce n’est pas ça.

Dialogue…

Poursuivant ses propos, il soutient que le dialogue, c’est parler de l’ensemble des étapes et des règles qui déterminent le processus, son efficacité. Ces questions doivent être discutées au dialogue et que les consensus puissent faire l’objet de projet de loi pour que le Code électoral soit changé.

Montant…

Pour rappel, le ministre Aly Ngouille Ndiaye, qui a rencontré ce lundi, les responsables des différentes formations politiques, a fixé ce mercredi, par arrêté ministériel, le montant de la caution pour les élections locales. Ainsi, pour être candidat aux Locales de décembre 2019, il faut disposer d’un montant de 10 millions F CFA, tant pour la commune que pour le conseil départemental, ce qui fait un total de 20 millions F Cfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here