L’ancienne présidente de l’Assemblée nationale de la Gambie, Mme Fatoumata Diakhoumpa Cissé, fera face au juge ce vendredi.

Elle est accusé d’avoir incité les militaires à ne pas répondre à la Commission de réconciliation nationale.

Dès son retour du Nigeria, après la mission d’observation pour le compte de la Cedeao lors de l’élection présidentielle du 24 février dernier au Sénégal, elle a été arrêté, dans une affaire de subordination de témoin.

Selon le correspondant de la Rfm en Gambie, des voix parlent d’une arrestation politique, car il se dit que la dame comptait lancer son parti politique dans les jours à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here