Le chanteur Awadi, comme la plupart des rappeurs, des membres du mouvement Y’a en marre et de la société civile ont pris part ce vendredi, à la conférence de presse des avocats de Guy Marius Sagna pour dénoncer l’incarcération arbitraire de l’activiste.
« Unanimement, Guy est jugé est très sincère dans son combat. Et chacun de nous est concerné. Nous considérons qu’il a été inculpé pour délit d’opinion, cela ne va pas prospérer au Sénégal »,a fustigé Dédie Awadi.

Les menaces de Awadi
Poursuivant, il rappelle qu’au Sénégal, des acquis considérables en matière de démocratie ont été notés comme la liberté d’expression, d’opinion. Et il n’est pas question de reculs par rapport à ces atouts, laisse-t-il entendre.

Soutien à Guy Marius Sagna
Le rappeur justifie sa présence : « Si on est là, c’est pour soutenir Guy Marius Sagna. Nous disons à l’Etat que si l’affaire Guy Marius Sagna perdure, il y aura d’autres. Parce que seulement, ce genre de chose est scandaleux surtout en 2019 »
La publication «Frapp-France Dégage»
Selon Me Moussa Sarr; Guy Marius Sagna, membre des mouvements citoyens «Aar Li Nu Bokk» et «Frapp-France Dégage», a été entendu le jour de son arrestation sur l’objet de deux posts qui parlaient de la qualité défectueuse de notre système de santé. Le vendredi, dit-il, «coïncidant avec la finale de la Can 2019, vers 13 heures, il a été entendu, inculpé sous mandat de dépôt sur la base de l’article 429 de Code pénal qui vise un délit de fausse alerte au terrorisme.» suite à la publication d’un communiqué de presse de «Frapp-France Dégage» daté du 15 juillet et intitulé « La France prépare un attentat terroriste au Sénégal », relatif à la présence militaire française que le collectif estime liée à l’augmentation des actes de terrorisme.

Guy à Rebeuss
Sous mandat de dépôt, l’activiste devrait rester en prison jusqu’à sa convocation par un juge d’instruction, dont la date n’a pas été fixée. « Cela pourrait prendre des mois », assure son avocat. Il devrait être transféré à la Maison d’arrêt de Rebeuss dès aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here