Aliou Cissé et ses Lions à la Une des journaux. Héroïque ! Du haut vol ! Les Lions en finale ! Génération magique ! Allahou Ak Var…Ces titres barrent la presse du jour, en hommage à la bande à Sadio Mané suite à la qualification de l’équipe nationale du Sénégal en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019. Un niveau que les Lions n’avaient plus atteint depuis 2002, 17 ans aujourd’hui, après la finale perdue face au Cameroun en terre malienne.

Ancien joueur (en 2002) devenu entraîneur, Aliou Cissé ne boude pas son plaisir, dans les colonnes du Le Soleil : « Mes garçons ont eu du cran en mettant beaucoup d’intensité ». « J’ai tenu les deux promesses que je leur avais faites, les amener en Coupe du monde et les qualifier en finale de la CAN, et ce soir-là, je peux dire : mission accomplie », exulte, par ailleurs, le sélectionneur national.

Avant d’indiquer, en conférence de presse reprise par les journaux : « Les joueurs m’ont promis qu’ils feront mieux que nous ». « Nous voulons gagner cette compétition », confirme Gana Gueye, dans L’As.
Diomansy Kamara, lui, applaudit Cissé, dans les colonnes de Les Echos : « Tu as été critiqué, bousculé mais aujourd’hui, je te dis bravo ».

La plupart des journaux ont repris le message du chef de l’Etat, dopant les Lions pour le sacre finale. En effet, affichant toute sa « fierté » et ses « chaleureuses » félicitations à Aliou Cissé et ses joueurs, « au nom du peuple sénégalais », Macky Sall pousse les Lions « à remporter le titre continental », saluant leur « combativité », leur « engagement » et leur « sens du sacrifice ».

Déjà, « chaque Lion a dix (10) millions de F CFA de primes », annonce le premier vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Saër Seck, repris par la presse du jour. La seule fausse note, les scènes de liesse populaire qui ont suivi la qualification des Lions, sur tout le territoire national, ont viré au drame avec un accident mortel enregistré à Liberté 6.

En finale, le Sénégal retrouve l’Algérie qui l’avait battu (1-0) en phase de poules. Sans Kalidou Koulibaly. Une absence qui suscite l’inquiétude. « Une mauvaise nouvelle », écrit La Tribune.

Déjà, élu homme du match du Sénégal/Tunisie, Alfred Gomis, le portier des Lions, invite « à rester calmes pour préparer la finale », dans Sud Quotidien. Alain Giresse, le prédécesseur d’Aliou Cissé sur le banc des Lions, prédit la victoire du Sénégal. « Ce sera un match difficile », reconnait Djamel Belmadi, l’entraîneur algérien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here