Les éléments du commissariat urbain de Kébémer ont réalisé, mercredi dernier, un joli coup de filet. L’infirmier major, caporal chef des sapeurs-pompiers, son collègue et leur acolyte-boutiquier ont été arrêtés en possession de 1,8 Kg de chanvre indien.

Les hommes du commissaire Malick Dieng ont mis en place toute une stratégie pour parvenir à leurs fins. C’est ainsi qu’ils ont commencé à travailler en étroite collaboration avec des hommes de l’ombre, qui fréquentaient les milieux interpoles de la ville.

Cette démarche a porté ses fruits, car, quelques jours plus tard, les limiers ont reçu des informations faisant état d’un intense trafic de chanvre indien au quartier de Médina. Après une descente dans une maison ciblée, les limiers tombent sur le jeune M. Mbaye (1ère classe des sapeurs-pompiers), surpris en train de griller un joint. Fouillé, trois cornets de chanvre indien ont été retrouvés dans ses poches.

Quant à l’infirmier-major, caporal-chef B. Diaw, ne se doutant de rien, le soldat du feu entre dans la maison et fait face à ses frères d’arme qui étaient en train de passer au peigne fin ladite maison.

Fouillé à son tour, l’infirmier, revenant fraîchement du centre de santé de Kébémer, a été trouvé porteur d’un tube contenant des graines de chanvre indien. Poussant leur recherche, ils perquisitionnent la chambre occupée par les deux éléments des sapeurs-pompiers avant de tomber sur une forte quantité de drogue.

Entendus par les enquêteurs, ils ont reconnu les faits et ont été déférés au Parquet de Louga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here