Pour combattre la corruption dans le secteur de la fiscalité, l’Ofnac et la Direction générale des impôts et domaines (Dgid) ont décidé de prendre les devants… Seynabou Ndiaye Diakhaté en a fait part lors de l’ouverture d’un atelier initié par le ministère de l’Economie et l’Ofnac.

Le Fisc en attendant le pétrole…

L’Ofnac et la Dgid, selon Seynabou Ndiaye Diakhaté, “comptent s’outiller pour une meilleure efficacité de l’Administration fiscale… Ainsi, dans un contexte où le Sénégal reste encore fortement dépendant des recettes fiscales, en attendant les futurs revenus de l’exploitation de nos ressources gazières et pétrolières, nous devons, plus que jamais, veiller à ce que l’effort de participation que nous requérons de la part des agents économiques ne soit pas galvaudé par les pratiques de fraude et de corruption“, a fait savoir la présidente de l’Ofnac.

Outils et stratégies de prévention…

Les contribuables, qu’ils soient de grandes industries, de petites et moyennes entreprises ou de simples citoyens comme vous et moi, seront d’autant plus aptes à payer l’impôt qu’ils auront suffisamment confiance dans le système organisé autour de la collecte et de son utilisation“, poursuit-elle.

A travers cet rencontre, Madame Diakhaté veut “un cadre de réflexion et de partage“, en vue de trouver les outils appropriés et les stratégies pertinentes de prévention, face aux potentiels risques de fraude et de corruption. Ainsi, la Dgid et l’Ofnac ont une commune volonté d’œuvrer ensemble pour la transparence, l’équité, l’intégrité et la probité…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here