Moustapha Cissé Lô: « ceux qui tenteront de s’opposer doivent être punis… »

0
263
En intégralité, la lettre du 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Cissé Lô qui exhorte le président la République Macky Sall et le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye de ne pas céder aux pressions et de faire ce que la loi ordonne. 
Mes chers compatriotes,
Chers camarades de Benno Bokk Yakaar,
Je prie Allah le tout puissant de préserver la paix dans mon pays le Sénégal. L’heure de vérité s’approche à grand pas, le monde entier nous regarde.
Son Excellence Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal a une responsabilité historique face aux intimidations et aux appels de certains leaders de l’opposition à troubler l’ordre public et à inciter à la violence.
Pour toutes ces raisons, je demande au président de la République de ne rien négliger et de bien vouloir user de la plénitude de toutes ses prérogatives constitutionnelles pour permettre aux députés de pouvoir examiner, discuter, amender, rejeter ou voter les projets de lois envoyés par le Gouvernement à l’Assemblée nationale.
Dans le souci de préserver la cohésion sociale gage de notre stabilité légendaire, nous prions Monsieur le Ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, d’interdire toutes les manifestations sur la voie publique pendant la journée du 19 Avril 2018.
Toutes les personnes qui tenteront de s’opposer à l’ordre démocratique et au travail du député doivent être punis au nom des dispositions de la lois.
Il faut faire observer la lois dans toute sa rigueur. Les forces de sécurité sont pour la protection des citoyens.
Les députés, comme à l’accoutumé, exerceront leurs missions avec responsabilité.
La démagogie, l’hypocrisie et l’anarchie ne peuvent prospérer dans notre démocratie participative et inclusive.
Hon. Président Moustapha Cissé LO
1er Vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here