La police a procédé à Rebeuss plus précisément à la sortie Malick Sy, à l’arrestation de deux hommes habillés en Burqa avec de fausses hanches et de faux seins.
L’information a été révélée par l’Obs qui renseigne que ces personnes déguisées en femme et qui séjournent depuis quelque temps au Sénégal sont de nationalités sénégalaises mais établies en Arabie Saoudite. Ils sont placés en garde à vue à la Sûreté urbaine de Dakar pour les besoins de l’enquête.

Medina, Rebeuss
Pour certains, s’ils sont au Sénégal, c’est pour préparer un attentat terroriste à Dakar et pour d’autres, c’est pour braquer un magasin d’un de leurs parents sis au quartier de Rebeuss. Selon toujours la source, les suspects sont issus d’ une famille très riche qui habite entre Medina et Rebeuss.

Plan pour lutter contre le terrorisme
Depuis novembre 2013, un Plan triennal d’action de lutte contre le terrorisme (PACT) a été mis en place entre la France et le Sénégal. Le projet de 460 millions de francs CFA (700 000 euros) est financé par le Fonds de solidarité prioritaire du ministère des affaires étrangères français. «Des séminaires, des formations et des ateliers sont organisés dans ce cadre, avait expliqué Oumar Maal. Il y a aussi des transmissions de renseignements dans la collaboration avec la France. D’autre part, nous avons d’autres partenaires de l’Union européenne comme l’Espagne et l’Italie et nous travaillons également avec les Etats-Unis.»

A Kolda, dans le sud du Sénégal, un imam a été arrêté pour la première fois le 9 octobre 2015 pour apologie du terrorisme. Trois autres responsables musulmans ont connu le même sort le 6 novembre à Kaolack, Rufisque

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here